Ils nous soutiennent…

Mathilde Hardy

Ancienne élève du collège


Tu es partie au Vietnam avec l’association, peux-tu nous raconter ton séjour ?

Je suis partie au Vietnam il y a déjà 6 ans mais je m’en souviens comme si c’était hier ! De Ho chi Minh ville à Hanoi, la capitale, un voyage extraordinaire et inoubliable.

Quels souvenirs gardes-tu de ces enfants ?

Je garde énormément de souvenirs de ces enfants mais si je devais vraiment raconter celui qui m’a la plus marqué, ce serait lorsque nous avons donné des cours dans une école primaire à Ho Chi Minh. Nous leur avons appris quelques mots de français, avons fait des jeux avec eux, mis de la musique et distribuer les bourses scolaires. Ils étaient tellement heureux alors que nous leur apportions si peu …

De voir des enfants à l’autre bout du monde dans des conditions difficiles, qu’est ce que cela t’a apporté dans ta vie de tous les jours ?

Ce séjour m’a fait prendre, plus que n’importe quelle autre expérience, un recul énorme. Comme je l’ai expliqué précédemment, nous leur apportions si peu mais ils étaient si heureux.

As-tu changé ta façon de voir votre vie suite à ce voyage ?

Oui ça s’est tout de suite vu dans ma façon de vivre et de penser ! Après quelques mois on n’oublie néanmoins et revient à notre ancien mode de vie. Il est donc important de rester sans cesse immergé dans ce cadre humanitaire.

Un petit mot pour les élèves du collège qui pérennisent les actions de l’association ?

Je remercie vraiment le Collège la Providence de m’avoir permis de m’investir dans des projets caritatifs. Il est vraiment essentiel de le faire dès le plus jeune âge ! Merci aux nouveaux élèves du collège de pérenniser cette action et de faire vivre ce projet.

Serais-tu prête à retournez sur place ?

Je n’attends qu’une chose à ce jour: pouvoir retourner sur place afin de revivre ce séjour inoubliable et donner encore plus à tous ces enfants. Vivement le prochain voyage !

 

 

 Elise Larousse

Ancienne élève du collège


Tu es partie au Vietnam avec l’association, peux-tu nous raconter ton séjour ?

Il est difficile de tout raconter tellement nous avons vécu de moments intenses en émotion, mais je me souviens très bien du jour où nous avons rencontré dans une école trois enfants, deux frères et une sœur qui vivaient dans une décharge (que nous avons visité), nous leur avons annoncé que nous allions leur construire une maison et je pense que ce fût le moment le plus émouvant pour nous tous.

Quels souvenirs gardes-tu de ces enfants ?

Je garde le souvenir d’enfants toujours souriants, de bonne humeur avec une joie de vivre immense. Les Vietnamiens sont des personnes très généreuses qui ont un grand cœur et qui sont prêtes à donner le peu qu’ils possèdent.

De voir des enfants à l’autre bout du monde dans des conditions difficiles, qu’est ce que cela t’a apporté dans ta vie de tous les jours ?

Quand je suis rentrée çela a eu un vrai impact sur moi, quand on voit des enfants qui se débrouillent pour pouvoir avoir accès à l’éducation, on se rend compte que l’école est un luxe alors qu’ici en France en général on se plaint d’aller en cours. Après un tel voyage on se remet en question, on voit les choses différemment, on se plaint beaucoup moins des petits soucis de la vie quotidienne. Eux n’ont rien mais paraissent toujours très heureux et prêts à offrir tout ce qu’ils ont. C’est une expérience que chacun devrait vivre une fois dans sa vie. Ca nous apprend vraiment à voir plus loin que le bout de son nez, à être moins égoïste et surtout ne plus se plaindre pour des futilités !

As-tu changé ta façon de voir votre vie suite à ce voyage ?

Après un tel voyage on ne peut revenir que grandit, on apprend sur soi. C’était la première fois que je partais aussi loin sans ma famille et à 15 ans on vient d’avoir son brevet on va rentrer au lycée c’est un moment crucial dans notre vie. J’ai appris à beaucoup plus communiquer avec mes proches, à être plus calme et à réfléchir beaucoup plus dans certaines situations. Cela fait déjà plusieurs années que nous sommes partis mais ce voyage est resté gravé et j’en parle très souvent.

Un petit mot pour les élèves du collège qui pérennisent les actions de l’association ?

Déjà merci à David et aux élèves qui ont pris la relève, c’est quelque chose que vous ne regretterez jamais, ici c’est difficile de se rendre compte mais tout ce que vous faîtes pour les enfants a un vrai impact au Vietnam, quand on emmène les fournitures scolaires, les peluches les jouets aux enfants il n’y a rien de plus beau et tout cela ce sera grâce à vous !

Serais-tu prête à retournez sur place ?

Bien sûr ! Et j’y retournerai quoi qu’il arrive, parmi tous mes voyages c’est LE pays qui m’a le plus marqué.